Assurance emprunteur, quelle quotité choisir ?

comparer assurance emprunteur

QUOTITÉ : C’est un terme essentiellement utilisé en droit, notamment par les notaires  dans le domaine des successions.  Il est aussi utilisé par les banquiers et les assureurs pour déterminer la quote part sur « la tête » de chacun des assurés en cas de sinistre.

La quotité est aussi souvent exprimée en « part sur chaque tête »

EXPLICATIONS : (En cas de décès ou d’invalidité)

pourcentage 50

Si la quotité choisie au départ par cette personne était de 50%, son conjoint aurait à rembourser chaque mois la moitié de l’échéance de départ. En effet dans ce cas là, l’assurance ne rembourse que la moitié du capital restant dû.

 

Si un assuré est assuré à 100% sur sa tête et qu’il décède, son ou ses héritiers n’auront rien à rembourser à la banque, elle se fera indemnisée par l’assurance à hauteur de la totalité du capital restant dû.

La quotité est donc un élément important dans l’assurance emprunteur. Elle devrait donc être choisie avec le plus grand soin en fonction des revenus de chacun des conjoints. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas.

En effet en règle générale les emprunteurs se fient à l’analyse de leur conseiller, normal, la confiance est un élément essentiel dans la relation banquier/client. Cependant les conseillers bancaires déterminent la quotité en fonction de critères pré-établis. Nous conseillons aux accédant à la propriété de porter une attention toute particulière à la quotité de leur assurance emprunteur.

CE QUE NOUS CONSEILLONS  :

Dans l’idéal une quotité à 100% sur chaque tête est l’idéal. Cependant cette couverture optimale est coûteuse et de nombreux couple lui préfère une garantie à 50% pour chacun.

C’est d’ailleurs ce que proposent souvent les banquiers. En ce qui nous concerne, nous pensons que la quotité choisie doit refléter les revenus de chacun. Voici deux exemples parlants qui vous aiderons à choisir une quotité qui colle à la réalité :

encart assurance emprunteur

Premier exemple  :

  • Madame Untel dispose de revenus annuels de 30 000 euros annuel. Monsieur Untel quand à lui gagne 16 000 euros. (Madame gagne donc 67% des revenus du ménage et Monsieur 33%).

Si le contrat d’assurance emprunteur stipule une quotité de 50% pour chacun :  En cas de décès ou de PTIA (perte totale et irréversible d’autonomie ) de Madame Untel. L’assurance remboursera la moitié du capital à payer. Alors que Monsieur ne perçoit que 18 000/48 000 = 33% des revenus.  Ce petit calcul vous permet de comprendre que la quotité n’est pas le reflet des revenus du ménage. Et que dans ce cas de figure, Monsieur Untel aura bien de la peine à boucler ses fins de mois !

Que faudrait il faire pour équilibrer la quotité ?

Dans l’exemple de Mme et Mr Untel, la logique serait de souscrire une quotité de 70% sur la tête de Monsieur et de 30% sur celle de Madame.

Deuxième exemple  :

Monsieur Dupond  travaille, il est souvent en déplacement. Madame quand à elle n’a pas d’activité salariée et n’a aucun revenu. Elle consacre son temps à ses enfants et à l’entretien de la maison familiale.

Quelle quotité choisir dans ce 2ème cas ?

Une assurance emprunteur à 100% sur la tête de Monsieur semble indispensable. Ainsi en cas décès de son époux ou d’invalidité Madame Dupond n’aurait aucune charge d’emprunt immobilier. Quand à Madame Dupont, l’on pourrait penser qu’elle n’a pas besoin de s’assurer. Mais cela est à réfléchir car l’absence de sa conjointe peut entrainer des frais non négligeables tels que la garde des enfants, l’entretien du pavillon etc…Une quotité de 50% sur la tête de Madame serait donc logique.

PRÉCISIONS ET AVIS DU RÉDACTEUR :

emprunteur seul

Nous n’avons envisagé ci dessus que le cas de couple d’emprunteur. Sachez que si une personne emprunte seule, la banque demandera obligatoirement une assurance emprunteur avec une quotité de 100%.

Attention : La quotité s’applique en général non seulement sur les garanties décès et invalidité mais aussi sur celles de l’ITT et de la perte d’emploi. Mais certaines société d’assurance peuvent ne l’appliquer que sur les garanties obligatoires et pas sur les autres.

N’hésitez pas à demander à votre conseiller bancaire ou votre assureur une quotité différente de celle qu’il met en avant. Il est possible de panacher à volonté (80/20), (40/60) (70/30) etc…

Lors de vos recherches visant à comparer les différentes assurances emprunteur, vous pourrez être amené à trouver des propositions d’assurances à 200%. certaines compagnies emploi ce terme pour parler d’une assurance à 100% sur chaque tête.

Assurance emprunteur, quelle quotité choisir ?
4 (80%) 1 vote
Publié dans Conseils et législation sur l'assurance emprunteur.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.