Les risques aggravés, explications

comparer assurance emprunteur

Le principe de l’assurance repose sur la mutualisation des risques. Un grand nombre de personnes paient une prime d’assurance pour couvrir un risque. Une partie d’entre-eux subira un sinistre couvert par la garantie, ils seront indemnisés. Le plus grand nombre (ceux n’ayant subit aucun dommage), auront en quelque sorte financé l’indemnisation des personnes sinistrées.

L’assurance emprunteur repose elle aussi sur ce principe « altruiste ». La compagnie d’assurance est donc le gestionnaire du système.

Seulement voilà, si le principe de l’assurance emprunteur est altruiste, les sociétés d’assurances ne le sont pas. Non pas à cause du bénéfice qu’elle en tire (toute peine mérite salaire), mais à cause des exclusions pour risques aggravés.

risques aggravés

Il suffit de connaitre la définition d’un risque aggravé pour s’en convaincre : Lorsque qu’une personne présente plus de risque que la moyenne statistique d’être victime du risque garanti (décès, invalidité), on dit qu’elle présente un risque aggravé.

Explication :

Si vous êtes actuellement en bonne santé et n’avez jamais eu de maladies graves et/ou handicapantes. Si vous ne pratiquez pas de sport dangereux. Si votre profession n’est pas considérée comme présentant des risques particuliers. Alors, peu importe l’assurance vers laquelle vous vous tournez, elle acceptera de couvrir votre crédit immobilier sans tergiverser.

encart assurance emprunteur

Par contre si vous pratiquez un sport tel que l’alpinisme ou le parachutisme, ou bien si vous êtes pompier, policier ou gendarme. Vous présentez alors au regard de l’assureur un risque aggravé. Dans ces cas là, la plupart des assurances vous accepteront moyennant une surprime.

Pire : Si vous présentez certains antécédents médicaux vous pouvez faire l’objet d’un refus pur et simple de la part de l’assurance groupe de la banque.

Par conséquent la mutualisation si elle est bien réelle pour les assurés, ne l’est en fait pas puisque certaines personnes se voient obligées de payer des surprimes ou bien sont exclues.

Comment l’assurance en t-elle connaissance ?

Tout simplement en consultant les formulaires que vous êtes obligé de remplir lors de la demande d’assurance. Notamment à travers le questionnaire médical

conseils du redacteur

Conseils aux personnes présentant des risques aggravés :

  • Si vous êtes concerné, nous vous conseillons de lire deux de nos articles, l’un d’eux traite de la convention Aéras, qui en quelque sorte, oblige les assureurs à accorder une assurance emprunteur à certaines personnes initialement exclues. Ou encore une autre publication dont le thème est le droit à l’oubli, contraignant les assureurs à ne pas tenir compte dans leur tarif de certains antécédents médicaux dès lors que ceux ci remontent à plusieurs années.
  • Certains pourraient être tentés de mentir ou d’omettre volontairement un antécédent  médical ou une pratique sportive dangereuse en remplissant le questionnaire d’assurance emprunteur.  Nous vous le déconseillons formellement. En cas de problème les assureurs délèguent des « enquêteurs » et des médecins pour vérifier les antécédents médicaux et les « hobbies » de l’assuré. En cas de fraude, l’indemnisation sera refusée
  • Attention : Il existe même des cas ou l’indemnisation a été remise en cause pour fausse déclaration alors que cette fausse déclaration n’avait rien à voir avec le sinistre a indemniser.
Les risques aggravés, explications
Rate this post
Publié dans Conseils et législation sur l'assurance emprunteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.