Assurer un crédit conso, est-ce utile ?

comparer assurance emprunteur

L’aspect légal

C’est le code de la consommation qui régit les crédits et les assurances emprunteur. Nul part il ne précise qu’un crédit doit être couvert par une assurance. Ceci est valable pour tous les types de crédits (prêts immobiliers, crédit à la consommation et autres.) (*)

Par conséquent, en tant que consommateur vous avez le choix d’assurer ou non vos crédits autos, travaux, rachats de crédits etc…

Alors, que faire ?

crédit conso

Alors que l’immense majorité des prêts immobiliers sont couverts par une assurance emprunteur, la plupart des crédits à la consommation ne le sont pas, il y a plusieurs explications à cela :

  • Tout d’abord parce que ce n’est pas obligatoire, les sociétés de crédit et les banques incitent parfois les clients à prendre une assurance de prêt conso, mais elle ne les y obligent pas.
  • De plus ces assurances sont plutôt chères et augmentent notablement le coût du crédit.
  • La durée de remboursement est en moyenne de trois à quatre ans.
  • Et pour finir : Les sommes en jeu sont assez faibles en moyenne. (Par rapport à un crédit immobilier)

Quels sont les critères à prendre en compte pour savoir s’il est opportun de couvrir son crédit conso avec une assurance emprunteur ?

encart assurance emprunteur

La question à se poser est la suivante : Si à cause d’un accident ou d’une maladie je devenais handicapé, la baisse de revenu que cela entrainerait, m’empêcherais t-elle de rembourser le prêt ?  Et en cas de décès, ce crédit mettrait-il mon ou mes héritiers en difficulté ?

1ère solution possible : La solution la plus évidente est la revente du bien, la plupart des crédits ont pour but l’achat d’un véhicule. Certes une voiture ou une moto achetée neuves perd rapidement de sa valeur. Cependant sa revente peut permettre de rembourser une grande partie du crédit.

2ème solution : Le rachat de crédit, cela consiste à demander à une banque par exemple de racheter le crédit à votre place, celle ci vous proposera de la rembourser sur une durée supérieure à celle du prêt initial. A cette occasion, si vous avez d’autres crédits en cours de remboursement, vous pourrez les intégrer au rachat, c’est ce que l’on appelle aussi un regroupement de crédit.

L’AVIS ET LES COMMENTAIRES DU RÉDACTEUR

Dans les faits, les consommateurs prennent le risque de ne pas assurer leur crédit, c’est un choix qui appartient à chacun. L’essentiel étant d’y avoir réfléchi et d’avoir pris le risque en connaissance de cause.quel est notre avisEn ce qui concerne la 1ère solution, (revente). Il est bien évident qu’elle ne concerne que les biens, elle n’est pas viable dans le cas des crédits vacances, croisières etc.. Car vous n’aurez dans ce cas rien à vendre par la suite. De même pour les prêts travaux, il est impossible de revendre quoi que ce soit puisque les aménagements réalisés avec le prêt sont indissociables du bien immobilier !

 

(*) Le cas des prêts immobiliers : Il est quasiment impossible d’en obtenir un sans qu’il soit assuré. Pourtant comme nous le disions en introduction, aucun texte ne l’impose. Mais ce sont les organismes accordant les prêts (sociétés de crédit, banques) qui obligent les consommateurs à contracter une assurance de prêt immobilier (la signature de l’assurance emprunteur est une condition sine qua non pour obtenir l’emprunt)

Assurer un crédit conso, est-ce utile ?
Rate this post
Publié dans Conseils et législation sur l'assurance emprunteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.