Emprunter lorsque l’on exerce un métier à risque

comparer assurance emprunteur

Les assureurs de crédits immobiliers sont censés couvrir financièrement les conséquences des risques. Ainsi l’assuré est prémuni contre les aléas de la vie, maladies graves, accident etc …. Le prêteur (banques ou organisme de crédit est lui de son coté certain qu’en cas de problème le crédit sera soit remboursé intégralement par l’assurance, soit momentanément pris en charge par l’assurance le temps que l’emprunteur soit à nouveau en mesure d’exercer l’ activité lui procurant ses revenus.

Mais dans la réalité les assureurs se montrent très prudent, trop diront certains et n’assument pas complétement leur rôle puisque :

  • Soit ils refusent d’accorder une assurance emprunteur à, certaines personnes en raison de leur profession.
  • Ou bien dans le meilleur des cas, ils acceptent de las couvrir moyennant une surprime. (variable en fonction du métier exercé)

Cette manière de procéder est en général celle des assurances groupe, c’est à dire des contrats d’assurance emprunteur standards proposés par les conseillers bancaires en agence.

Quels sont les métiers considérés par les assurances emprunteurs comme étant à risques ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’existe pas de liste de professions à risque commune à toutes les assureurs de prêts immobiliers. Chaque compagnies d’assurance à sa propre liste (*).

  • Bien sûr certains métiers se retrouvent dans toutes les listes, c’est le cas bien sûr des policiers, militaires, pompiers, gendarmes, artificiers ou encore convoyeurs de fonds, pilotes de ligne etc…..
  • En fonction des compagnies ont peut également y trouver les personnes travaillant en hauteur, comme les couvreurs, les maçons ou bien les professionnels de la route ou les représentants ou voyageurs de commerces effectuant un grands nombres de kilomètres par an.

SOLUTIONS ET AVIS DE LA RÉDACTION

  1. Si l’assureur habituel de votre banque refuse de vous couvrir (assurance groupe) : Passez votre chemin !
  2. S’il vous accepte moyennant une surprime : essayez de trouver d’autres compagnie pratiquant de la même manière et comparez les tarifs.
  3. Certaines assurances ont mis au point des contrats d’assurance emprunteur spécifiques pour les professions à risque  : comparez leurs propositions.
  4. Parlez en à vos collègues,, s’ils ont contracté un prêt immobilier, ils ont vécu la même situation, peut être ont ils une solution spécifique ?
  5. ATTENTION : Mentir n’est jamais la bonne solution, en effet en cas de, PTIA, d’invalidité ou d’ITT, vous ne seriez pas couvert. De plus en cas de décès, vous pourriez mettre vos héritiers en fâcheuse posture.
  6. (*) Comme nous venons de le voir, certains métiers sont considérés comme risqués par une assurance et pas par une autre. Avec un peu de chance, votre activité n’est peut être pas considérée ainsi par tous les assureurs d’emprunt. Peut être pouvez vous trouver une assurance n’ayant pas répertorié votre profession comme présentant un risque aggravé ?
  7. Certaines professions ou corps de métiers ont leur propre mutuelle d’assurance et celles ci proposent souvent à leurs adhérents une assurance emprunteur incluant les risques inhérents au métier. Renseignez vous, c’est le cas notamment pour les militaires ou encore les policiers.
Emprunter lorsque l’on exerce un métier à risque
Rate this post
Publié dans Conseils et législation sur l'assurance emprunteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.