Assurance emprunteur : Astuces et conseils

comparer assurance emprunteur

L’assurance emprunteur est un domaine bien particulier, il est très difficile à un particulier de tout appréhender d’un coup. D’autant plus que quand on s’y intéresse c’est que l’on a un projet d’accession à la propriété et quantité d’autres soucis sont à gérer en même temps, tels que :

  • Achat du terrain s’il s’agit une construction neuve.
  • Choix d’un constructeur (le cas échéant)
  • Plan de la maison ou de l’appartement.
  • Recherche de financement et comparaison de plusieurs offres de crédit immobilier.
  • Recherche éventuelle d’aide et de prêts aidés.
  • Coût des frais de notaire.
  • Garantie décennale.
  • Etc etc….

economies mensuelles

C’est cette multiplicité de problème à gérer qui fait que bien souvent l’assurance emprunteur est négligée et que beaucoup d’emprunteur signent celle de la banque qui délivre le prêt sans réfléchir ni comparer. (D’autant plus que les banquiers sont rusés et ont ont tout intérêt à vous faire souscrire leur assurance emprunteur puisqu’elle leur rapporte à peu près autant que le crédit lui même)

C’est pourquoi il nous a semblé important de faire le point, afin que vous, emprunteur ne vous fassiez pas berner par des beaux parleurs. Et choisissiez l’assurance de prêt la moins coûteuse. Sachant qu’il est possible d’économiser ainsi plusieurs dizaines d’euros par mois pendant toute la durée du prêt ! A titre indicatifs : Si vous parvenez à trouver une assurance 20 euros moins chère que celle de la banque, et si votre crédit est étalé sur 20 ans, vous économiserez 240 x 20 = 4800 euros.

  1  )  La délégation d’assurance :

encart assurance emprunteur

C’est une opportunité qui n’existe que depuis peu. Elle permet aux emprunteur d’assurer leur crédit immo ailleurs qu’avec la banque qui accorde le prêt. C’est une petite révolution dans le domaine banque/assurance. Puisque l’assurance de prêt est désormais ouverte à la concurrence.

Mode d’emploi :

  • Dès que vous avez en main votre offre de prêt, commencez à faire des simulations d’assurances emprunteur ne perdez surtout pas de temps car l’offre n’est valide que trente jours. Passé ce délai la banque peut augmenter le taux du prêt.
  • Ces offres d’assureur doivent contenir les mêmes garanties que celle de l’assurance emprunteur du banquier. Mais rassurez vous, les assureurs individuels auxquels vous demanderez des devis ont l’habitude. Il existe aussi des comparateurs d’assurances emprunteur gratuits et sans engagement, n’hésitez pas à vous en servir !
  • Comparez ces offres avec celle de votre banquier, et prenez la moins chère.

offre low cost

  2  ) Attention, il se peut que la banque vous fasse une contre-offre, dans ce cas méfiance !

Certains organismes financiers pratiquent de cette manière qui selon nous est limite malhonnête. En effet quand il voient la demande de délégation d’assurance arriver, ils proposent aux clients une offre au même prix ou un peu moins couteuse. Si les garanties sont similaires il s’agit juste d’un alignement de tarif, rien à y redire ce sont les lois de la concurrence. Mais pratiquement à chaque fois cette baisse de coût va de paire avec une baisse des garanties. Et le banquier ne vous le dira peut être pas, vous vous retrouvez alors avec ce que l’on appelle une assurance low cost qui ne vous couvrira qu’au minimum. Alors que l’assurance individuelle que vous aviez sélectionné vous garantissait une couverture beaucoup plus intéressante.

En conclusion : Si votre banque vous fait une contre-offre, ouvrez l’œil, comparez avec l’offre initiale, ne vous faites pas avoir !

Assurance emprunteur : Astuces et conseils
Rate this post
Publié dans Conseils et législation sur l'assurance emprunteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.